Tokio Hotel TV #4 – “Change the band name to…”

.

.

Episode 4 : « Changer le nom du groupe en…. ?! »
Bill : Pour être honnête, l’année dernière, nous étions prêts à sortir l’album donc, comme… la totale quoi, la maison de disque a entendu les chansons que nous avions sur la tracklist…
Tom : Tout le monde avait fait des projets.
Bill : … tout le monde avait fait des projets, on était vraiment à deux doigts (de le sortir), on était même sur le point de réserver des dates et on avait déjà les promotions sur le feu, et on planifiait déjà des émissions télés, et ci et ça. Donc tout le monde était en train d’organiser son calendrier en fonction et l’équipe était vraiment excitée. Tout le monde voulait le sortir, littéralement, mais à la dernière seconde, nous… nous nous sommes dit « ok, non ».
Tom : Ca n’a même pas été comme ça que nous avons dit « non », c’était plus comme… nous sommes retournés au studio, nous avons recommencé à écrire.
Bill : Et puis, de très bonnes choses se sont produites. Nous étions au studio et avons enregistré de très bonnes choses, nous avons juste eu un très bon enchainement au studio et j’étais comme : « ok, vous savez, ces chansons que nous écrivons en ce moment-même sont si fortes et je veux continuer à écrire, je veux continuer à faire ça car… car des choses merveilleuses sont arrivées ».

« Ohohoh »

Tom : Regarde… c’est ce que… dans le refrain B… quand tout continue et que le refrain B commence, c’est… c’est parfait, c’est comme le bon moment. J’ai le sentiment, quand on commence notre riff…

Bill : La différence entre Tom et moi est qu’il est si patient. Tom a comme… une putain de patience. Il peut s’asseoir au studio et inventé des choses et il peut jouer de chaque instrument et si il n’y arrive pas et qu’il veut jouer quelque chose, comme ce putain de « Space drum » qu’il recherchait, il était comme : « Oh mon dieu, ça a l’air intéressant ». Je ne pourrais jamais faire ça, je déteste inventer des choses. C’est pour cette raison que je ne joue d’aucun instrument, je m’assoie avec une guitare et je suis comme… si je ne peux pas jouer ce morceau en 5 minutes, je ne vais juste pas le faire. Tom et moi savons exactement ce que l’autre peut faire et il y a beaucoup de chose que Tom peut faire et moi pas. Et je n’essaie même pas de le faire car je sais que : « ok, Tom prendra ça en charge ». Il sait exactement comment produire et où se trouvent les bons sons. Et quand je lui dis ce que je veux, je sais qu’il le trouvera, qu’il va le faire et il peut saisir ce que je veux comme personne d’autre…
Tom : Parfois, nous voulons prendre des directions différentes. Parfois, nous arrivons à un point sur une chanson où je dis : « Ok je veux aller dans cette direction blabla » et la plupart du temps, c’est moi qui gagne, mais parfois, tu arrives et tu dis comme « non, non ».

Bill : Non. Non. Non. Non. Non. Non. Non. Non.

Tom : Non, c’est non.
Bill : C’est non ?
Tom : Non.

Tom : Non.
Bill : Non. Non, non, non, non, non, non, non, non, naaaan !

Tom : Non.
Bill : Phhhprrrff !
Tom : Qu’est-ce que tu ne trouves pas bon à ça ?

« Cause we are one »
Tom : On commence à partir d’ici ?
Bill : Non. Ohohoh.
Bill et Tom : « Cause we are one ».

Tom : La partie la plus ennuyante est quand Bill se drogue dans la cabine d’enregistrement, il commence à faire un bœuf sur quelque chose et puis, après ça, tu peux composer la chose entièrement.

Tom : Je trouve que ceci est bon.
Bill : « Tom, ich kann’s nicht (Tom, je ne peux pas) ».
Tom : Haha. Wouuuh ! Ok, encore une fois… encore une fois pour la caméra !
Bill : « Tom, ich kann’s nicht ».
Tom (en allemand) : C’est précisément ce que tu me dis toujours, toute la journée. (en anglais) C’est exactement ce qu’il me dit chaque jour : « Tom, je ne peux juste pas faire ça, je suis simplement stupide ».

Bill : Je veux dire, je suis excité et… et bien sûr, nerveux aussi de partager, vous savez…ce que nous avons fait depuis ces dernières années avec le reste du monde.
Tom : Mais c’est génial, je veux dire… tout s’assemble et… ça semble génial, nous sommes fiers des chansons et tout le monde a le sentiment que c’est juste bon.
Bill : Bien sûr, c’est un nouveau son.
Tom : Non ; c’est un son très différent, ouais.
Bill : En 5 ans, tellement de choses sont arrivées, on a rencontré beaucoup de gens et… Et tu tombes amoureux et puis tu ne l’es plus et il y a juste beaucoup… Je veux dire, cinq ans ou quatre ans peut être…
Tom : La vie change.
Bill : La vie change oui. Beaucoup de choses sont arrivées et je pense que l’album reflète cela, mais nous pouvons changer un petit peu tout. Nous avons changé le logo du groupe, nous avons changé… je veux dire, l’illustration de l’album, tout est comme… vraiment travaillé de façon très spécifique sur comment nous voulons chaque chose.
Tom : Et entre-temps, on avait même pensé à changer le nom du groupe « Tokio Hotel » en « Tom’s band »…
Bill : Haha.
Tom : Juste dire « Tom » ou « Tom and the band ».

Tom : En général, c’était génial. Bill et moi avons commencé à travailler, j’avais commencé la production, j’avais donc établi (un programme), j’avais joué quelques basses, j’avais programmé des échantillons de basse, j’avais aussi programmé la batterie et toutes ces choses… j’enregistrais cela avant que Gustav ne commence à modifier la batterie car c’était son truc à lui et Georg jouait la basse, donc il créait tout ça. Ils ont leurs propres styles, donc je leur envoyais cela, leur demandais si ils aimaient. Une fois qu’ils l’avaient chez eux, ils ajoutaient leurs trucs comme… nous sommes allés en Allemagne, nous sommes allés au studio, nous avons un énorme studio à Hamburg et nous avons simplement enregistré la batterie et la basse et je disais, vous savez, « soyez juste créatif, faites ce que vous voulez ». Nous avons ajouté cela à la production et c’est ce que nous avons fait pour beaucoup de chansons comme *bip* ou *bip*, elles possèdent les programmations et les instruments live. C’est comme… ça s’unit d’une si belle façon et c’est exactement le son que je voulais avoir, et c’est cool ! C’est génial ! Je pense que toutes les chansons que nous avons faites au studio et que nous avons programmé et fais sur l’ordinateur ont besoin de l’influence des instruments live. C’est ce que nous avons besoin car nous ne sommes pas des DJ, je veux dire, pas encore mais… vous savez, nous sommes un groupe et nous voulons avoir ce « sentiment de groupe » dans chaque chanson et je pense que c’est ce que nous avons réussis à faire.

Prochain épisode
« La raison principale de notre venue à LA »
Diffusion le 10 septembre.
Tom : Est-ce une merde de cheval ?
Bill : Ouais, je me posais la question.
Tom : C’est bien ça !
Bill : Ah, Pumba !
Tom : Hahaha !

Bill : Regardez, ce petit chien mange tellement que je dois lui acheter des gros sachets de nourriture.

Traduction par Prinz16

.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s