Tokio Hotel ‘Love Who Loves You Back’ at Guitar Center

Bill : Jouer devant un public c’est… j’ai presque l’impression de voler, c’est comme si vous pensiez…
Tom : … c’est comme faire des montagnes russes.
Bill : Oui, car quand… quand, vous savez… à chaque fois que vous y pensez hm… au studio, dans la salle de répétition, au moment de jouer… nous sommes très structurés avec tout, nous avons un concept très clair et… et quand nous sommes au studio, quand nous écoutons, nous savons toujours avec exactitude comment cela doit être et comment nous voulons la chanson et hm… mais sur scène, quand nous jouons devant des gens, j’ai l’impression… j’ai l’impression d’oublier tout et tout semble aller si vite, le temps passe si vite quand une chanson vient d’être interpréter et… et vous l’avez fait un million de fois et vous savez exactement comment faire cela, mais dès que nous sommes sur scène, j’ai l’impression que ça dure juste une seconde et le temps passe comme ça, comme un claquement de doigt, et puis… vous êtes tellement shootés par toute l’énergie présente, c’est ça qui est génial ! Nos fans sont si énergétiques, donc… donc ça rend le tout assez sympa.

Bill : Donc « Love Who Loves You Back » hm…était… je veux dire, elle fait parti de ses chansons qui… quand vous êtes encore en studio, vous savez déjà que c’est un tube.
Tom : Un très bon sentiment, oui.
Bill : C’est un très bon sentiment. Nous savions que nous ne pourrions pas nous arrêter de l’écouter et parfois, vous travaillez sur un album depuis si longtemps que vous êtes en réalité fatigués d’écout… en réalité, à la fin du processus de création, vous êtes déjà blasés de tout cela et vous êtes là : « Oh mon Dieu »…
Tom : Et vous ne voulez pas partir en tournée car vous ne voulez plus jouer ses chansons ! (rire)
Bill : Oui. Vous les avez écouté tellement de fois mais elle fait parti de ses chansons qui ne nous fatigue jamais avec le temps. Nous avions donc l’impression qu’elle était le parfait single. Elle est si entrainante et… tout le monde peut bouger dessus. Tout le monde au studio… à chaque fois que nous la jouions, tout le monde bougeait dans tous les sens et c’est à ce moment-là que nous nous sommes dit : « Ok, c’est la bonne »… je veux dire, elle fait danser et bouger les gens et… c’est quelque chose qui compte pour vous.

Love Who Loves You Back.

Traduction par Prinz16

guitar guitar2 guitar3

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s