Tokio Hotel TV 2015 – Episode #4: Where The Magic Happens

Bill : Je ne sais rien faire !

Bill : Bien, nous y voici ! Je vais vous faire un peu visiter et vous montrer où nous répétons en ce moment pour notre tournée « Feel It All » hm… Suivez-moi afin que je vous fasse visiter l’endroit.
Tout est en train de se préparer, nous avons tous nos flight cases ici. Les guitares de tout le monde sont en train d’être inspectées et par là-bas, nous avons un petit espace réservé à la musculation, où nous faisons un peu d’exercice, chose que je ne fais pas trop comme vous pouvez le voir, mais hm… je devrais ! Mais Tom et Georg s’y exercent parfois.
Et c’est ici que la magie a lieu ! (Georg rit) Nous y voilà ! C’est notre petit espace privé. C’est ici que toute la pré-production a lieu, où nous arrangeons les chansons et où nous répétions entre nous. Nous avons notre petit espace ici, où se trouve tous nos instruments.
Ici, c’est où nous nous détendons. Nous avons une petite télé, un petit espace pour le canapé.
Donc, je peux vous montrer très rapidement ma chambre. C’est très petit, il n’y a qu’un lit. J’ai beaucoup de vêtements et diverses affaires car Tom et moi devons prendre beaucoup de choses avec nous car nous ne vivons plus en Allemagne ! Donc, nous prenons beaucoup de bagages et beaucoup de vêtements et affaires et c’est un peu le bordel mais on s’en sort. C’est juste très petit.
Bien sûr, nous avons quelques salle de bains, donc nous avons plusieurs toilettes et plusieurs douches car nous devons tous nous préparer et puis parfois le matin ou après une répétition, il faut être très rapide, donc nous en avons plusieurs, de cette façon, nous ne devons pas trop partager. Tout est assez… en bordel ! Car nous sommes tous des garçons et que personne ne nettoie. Non, Georg nettoie beaucoup je dois dire. Voici notre petit coin cuisine.
Georg : C’est la chose la plus importante ici.
Bill : La chose le plus importante : Avoir du café. Je dois avouer que nous ne cuisinons pas vraiment, donc nous commandons la plupart du temps, mais nous avons pleins de cochonneries dans l’armoire. Donc le matin, nous avons l’habitude de prendre le petit-déjeuner à cette table, nous vérifions nos mails, nous parcourons notre emploi du temps de la journée et nous parlons des choses que nous allons faire.
Ici c’est un peu le coin le plus important de Tom. Tom fait aussi toute la pré-production pour l’ensemble de la prestation, donc il a arrangé beaucoup de choses sur l’ordinateur et il y a beaucoup de technologique qui y est impliquée, laquelle est bien plus présente que sur les autres tournées. Ca constitue juste beaucoup de choses. Je n’y connais rien, je dois juste chanter, ce qui est une bonne chose. Gustav a commandé une imposante batterie.
Gustav : Et je dois dire : j’utilise tout. J’utilise vraiment tout !
Bill : Il utilise tout, donc…
Gustav : Tout ! Juste une fois sur une chanson, mais j’utilise tout !
Bill : Tu as vraiment besoin de cette imposante batterie, donc hm… ouais, elle est énorme mais la pièce où elle se trouve est géniale car nous n’entendons rien à l’extérieur. Nous ne travaillons qu’avec nos oreillettes « In-ear », donc c’est le parfait arrangement pour répéter les chansons et pour tout arranger….

Bill : « Feel it all – Don’t look back – Just let it go – Oh oh oh – A new day is coming – Oh oh oh – The time is now – Oh oh oh – A new day is coming – Oh oh oh – The time is now – You and I – … »

Bill : Je pense que nous étions tous un peu nerveux au départ car nous ne savions pas… Quand tu produis un l’album, et surtout avec un album comme celui-ci, tu ne sais pas si ça va fonctionner en live ! Je pense que lors du processus, nous nous sommes sentis de plus en plus à l’aise et excités à l’idée de partir en tournée, et de la faire, puisque nous avons constaté que ça fonctionnait aussi en live ! Nous sommes en train d’essayer beaucoup de nouvelles choses et tout le monde est en train de sortir de sa zone de confort. Tout le monde est en train de jouer de nouveaux instruments, comme de la batterie et du clavier. Nous avons beaucoup de nouvelles choses ! Je pense que personne parmi nous ne joue que de son propre instrument, je veux dire par là que Georg joue de la batterie, de la basse bien sûr et du clavier. C’est juste beaucoup de choses que chacun doit apprendre et pour lesquelles il doit être à l’aise. Tom joue du piano aussi. C’est dingue ! C’est si drôle car c’est vraiment en dehors de la zone de confort de Georg. Il est en train d’essayer quelque chose de nouveau. Je pense que c’est vraiment, vraiment drôle et que c’est vraiment amusant pour chacun de faire cela. En particulier Pumba, qui adore ça. Il est tellement surexcité quand les gens font quelque chose avec leurs mains ou qu’ils font quelque chose avec leurs pieds, il pense toujours que c’est destiné à lui et il veut jouer. Donc il ne fait pas vraiment la différence entre quelqu’un qui joue avec lui et quelqu’un qui joue d’un instrument et qui fait autre chose, donc à chaque fois, il est tout excité.

Tom : Georg !

Bill : Lors du processus, je pense que nous avons découvert que tout sonnait bien et que ça fonctionnait vraiment. C’est… c’est beaucoup d’amusant !

Georg : Petit homme… grande batterie.

Bill : Gustav a une imposante batterie. Quand il l’a commandé, personne se doutait qu’elle serait de ce gabarit. Nous avons en quelque sorte prévu de la démonter pour la mise en situation du club car nous n’avons pas beaucoup d’espace. Et bien sûr, il en a besoin !
Gustav est… je veux dire, il aime jouer de la batterie. Dès qu’il a quelque chose comme ça et qu’il prépare sa batterie pour la tournée, alors il devient tout excité et il…
Gustav : Votre café, sire.
Bill : Oh, merci beaucoup.
Gustav : De rien.

Bill : J’ai le sentiment que dès que Gustav est derrière sa batterie, c’est difficile pour lui de ne pas jouer.

Gustav : C’est comme travailler à la télé. Tu dois attendre la moitié du temps le magnifique guitariste et le fabuleux bassiste.
Tut tut tut…

Bill : « It’s coming up, coming up everywhere – It is a stormy weather – It is a stormy weather – It is a stormy weather – It is a stormy weather – It is a stormy weather – Weather – Weather – Stormy weather – It is a stormy weather – Weather – Weather – Weather – Stormy weather… »

Bill : Je pense qu’il y a pleins de choses que nous faisons et qui n’ont jamais été faites avant en live sur scène. Nous avons aussi trouver des moyens que nous ne connaissions même pas quand nous sommes revenus ici. Nous venons donc de tout découvrir et nous avons appris à les utiliser. Nous avons un ordinateur supplémentaire pour le traitement de la voix. Nous utilisons des effets live que nous avons utiliser au studio pour recréé le son live. Ca reste bien sûr un peu différent mais nous essayons de recréer le son exact que nous avons utiliser au studio afin de rendre celui-ci incroyable.

Bill : « In a masquerade of heroes – You don’t know what life is – Until you die for it – In a masquerade of heroes… »

Bill : Avant de pouvoir réellement jouer une chanson, ça prend pas mal de temps. Pour moi, c’est beaucoup de patience car je n’ai même pas besoin de répéter autant que les autres garçons car c’est facile et rapide puisque j’apprends vite. (rit)

Tom : Non, non , non.

Bill : Comme je l’ai dit précédemment, c’est très difficile pour cette tournée car chacun a d’autres choses à faire car nous n’avons en fait pas assez de musiciens pour jouer les chansons, donc… le problème avec « Invaded » par exemple, c’est que Tom doit jouer du piano et qu’il faut aussi quelqu’un pour jouer de la guitare. Il a alors dit : « Oh, c’est très facile. Bill, tu pourrais peut-être me remplacer », et j’ai pensé que ça serait amusant d’essayer d’y jouer et Tom a dit : « Ok. Il faut que tu apprennes, ça va être très facile ». Il me l’a montré et je suis… je veux dire, je suis juste… je suis… Pour moi c’est vraiment difficile d’apprendre quelque chose comme cela et en plus, je n’ai aucune patience, donc… j’essaie une fois et si ça rate, je ne peux plus le faire.

Bill : Je n’y arrive pas du tout !
Tom : Regarde… avec ça, tu as besoin…
Bill : Je ne serais jamais capable d’y arriver.

Bill : Je ne sais rien faire sur une guitare puisque je n’ai jamais jouer de la guitare, donc… Il me l’a montré et j’ai essayé quelques fois et après, je lui ai dit : « Non, je ne vais pas le faire ». (rit)

Bill : Tom, je n’y arriverai jamais ! Je n’arrive pas à jouer. Oublie ça.
Oh, je n’y arrive pas… j’ai besoin d’une pause maintenant.

Bill : « Of the new world – Belonging nowhere – Happy New Year… »

Bill : Nous sommes très excités et nous sommes très, très, très nerveux. Je veux dire, nous avons en quelque sorte dit : « Oh, avant le premier concert, nous ferons pipi dans nos pantalons » et que nous allons être… et que nous allons être vraiment nerveux ! J’ai hâte de voir les fans et de voir leurs réactions, si ils aiment le concert, que nous allons jouer ensemble, juste nous quatre. Dans l’ensemble, je pense qu’être ensemble dans cette salle de répétition et jouer les chansons nous rend tous très, très excités et hm… nous sommes heureux ! Nous sommes simplement heureux de mettre en place un concert et d’aller… et d’être à nouveau sur une scène !

Gustav : Santé !

Bill : Salut, si vous n’avez pas obtenu de billets car les concerts étaient complets : nous nous sommes arrangés ! Nous avons parlé à la production et nous avons mis à votre disposition de nouveaux billets pour certaines villes. Vous pourrez donc encore en obtenir pour la ville de votre choix. Rendez-vous sur http://www.TokioHotel.com et faites des recherches sur Internet, peut-être que vous aurez la chance de décrocher le dernier billet et comme ça, nous vous verrons sur la tournée. Nous sommes vraiment excités et c’est presque le moment. Nous nous voyons là-bas !

Traduction par Prinz16

1 Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s