New interview for DW “PopXport”

dw

Watch the video here / Visionnez la vidéo ici

Tokio Hotel en tournée dans les clubs à travers l’Europe

Bill : Hey, nous sommes Tokio Hotel ! Et vous regardez PopXport.

Marcus Schultze : Il y a exactement dix ans, Tokio Hotel a réussi à percer. Le groupe d’adolescents de Magdebourg suscitait les hurlements des fans féminines partout où il passait. Puis ont suivi quatre ans de pause. Les garçons testent maintenant les chansons de leur nouvel album « Kings of Suburbia » lors d’une tournée européenne sur de plus petites scènes. Tokio Hotel a mûri musicalement, et les fans ont grandi aussi. Nous les avons rencontrés à Paris.

Présentateur : Des scènes sorties tout droit du passé. Mais après cette excitation, les fans de Tokio Hotel traversent tranquillement la rue, guidés par un membre de la sécurité. Lorsque les portes de la salle s’ouvrent, ils ne peuvent cependant plus se contenir. Tout le monde a hâte de voir ce que vont donner les nouvelles chansons anglaises en live. Et le roi Bill chante enfin sa première chanson, « We Found Us ». Les Tokio Hotel ont réservé pour cette tournée uniquement des petites salles.

Bill : C’est une autre ambiance que dans les grandes salles. Mais nous avons quand même une grosse production, parce que notre idée était de transformer ces salles en boîtes de nuit.

Tom : En fait, nous voulions faire ça depuis longtemps ; déjà pour le dernier album. Mais nous n’en avons jamais eu l’occasion. Donc nous avons décidé d’organiser ça cette fois-ci, et avons prévu le concept de la tournée avant même la sortie de l’album.

Présentateur : Les fans sont tellement excités qu’ils font trembler les caméras de PopXport. Ces concerts dans les clubs sont un test pour le groupe : une tournée dans les grandes salles débutera plus tard dans l’année. Mais les effets spectaculaires sont les mêmes. C’est avec cela que le groupe justifie le prix élevé des tickets, autour de 90€.

Bill : Les gens nous demandent toujours si nous gagnons vraiment de l’argent grâce aux tournées, parce que nous consacrons un grand budget à la production. Personnellement, c’est aussi quelque chose que j’attends d’un concert. Nous ne sommes pas – et n’avons jamais été – de simples chanteurs et compositeurs, qui s’installent sur scène et font juste un peu de musique. Pour nous, c’est un spectacle, et l’aspect visuel a autant d’importance que le reste.

Présentateur : Les critiques s’accumulent actuellement dans la presse allemande, car les Tokio Hotel demandent jusqu’à 950€ par personne pour des rencontres personnelles en coulisses. Les tickets VIP sont cependant une pratique courante dans le milieu de la musique. Mais le groupe n’attache pas trop d’importance aux critiques.

Bill : Je me demande souvent pourquoi nous sommes toujours une cible de choix, pourquoi les gens pensent qu’ils doivent écrire des choses sur nous. Je me dis parfois qu’ils pourraient quand même trouver quelqu’un d’autre. [rires] Mais c’est comme ça, et on s’y habitue.

Présentateur : Les fans français ne se laissent pas intimider par le prix des billets. Les premiers attendent déjà depuis 4 heures du matin. Ils sont détendus malgré les heures qu’ils ont passées dans la file devant le théâtre Le Trianon.

Fan : Nous sommes fans depuis 7 ans. Avant, on les suivait partout en tournée ; maintenant qu’on est adultes, on ne se voit pas ne plus les suivre. On a grandi avec eux.

Fan : Nous aimons les nouvelles chansons autant que les anciennes.

Fan : J’ai appris l’allemand par moi-même, et c’est grâce à Tokio Hotel.

Fan : J’aime Tom !

Présentateur : A l’ère des smartphones et des réseaux sociaux, les fans documentent tous les faits et gestes du groupe. Après quatre ans de pause, les Tokio Hotel savent qu’ils sont observés de près.

Bill : Ça nous rend aussi assez nerveux. Quand on est en tournée, et qu’on fait une erreur sur scène, ou que quelque chose se passe mal… Par exemple, en Argentine, je suis tombé sur scène ; et dès la fin du concert, c’était déjà sur YouTube. C’est incroyable la rapidité avec laquelle les choses se répandent. Et ça nous met la pression, parce qu’on sait que le monde entier va en parler. Mais en même temps il faut essayer de se libérer un peu de ça.

Présentateur : Peu importe ce qu’en disent les critiques, le concert est très apprécié de leurs fans les plus fidèles. Mais les Tokio Hotel devront prouver à la fin de l’année qu’ils peuvent encore remplir les grandes salles.

Marcus Schultze : Ils sont de retour sur scène : Tokio Hotel !

Traduction par *Elena*

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s