Tokio Hotel performing “LWLYB” for BalconyTV !

Xavier Brinkman : Salut à tous ! Ils sont ici avec nous sur Balcony TV et je suis en train de passer du temps avec eux : voici Tokio Hotel ! Salut, comment allez-vous les gars ?
Bill : Salut ! Nous allons très bien.
Xavier Brinkman : C’est une excellente réponse. Bien. Qu’allez-vous nous jouer ?
Bill : Nous allons jouer « Love Who Loves You Back ».
Xavier Brinkman : Alors, que la performance commence !

[…]

Xavier Brinkman : Merci beaucoup ! C’était Tokio Hotel avec la chanson « Love Who Loves You Back ». C’était incroyable ! Alors…
Bill : Merci !
Xavier Brinkman : Elle est extraite de votre dernier album, et avant toute chose, toutes mes félicitations ! Celui-ci a atterrit à la première place dans trente pays différents, c’est bien ça ?
Bill : Quelque chose comme ça, oui !
Xavier Brinkman : C’est à peu près le compte. Très bien. Vous avez fait une pause avant de sortir cet album, qui a duré quatre ou cinq ans à peu près. N’étiez-vous pas nerveux de revenir après une si longue période et après avoir changer un peu votre direction musicale ? Comment cela a été reçu ?
Bill : Bien, j’ai l’impression que nous sommes toujours nerveux avant la sortir d’un album, et surtout quand on travaille dessus longtemps. Nous n’avons rien fait pendant quelques années donc… nous sommes devenus assez nerveux, oui. Il faut dire que c’est quelque chose de personnel car on a écrit, produit durant si longtemps et qu’on était tout le temps fourré au studio et on… on ne sait jamais…
Xavier Brinkman : Oui, vous ne savez pas comment les gens vont accueillir votre travail.
Bill : Exactement.
Xavier Brinkman : Si vous… et vos anciens fans vous ont évidemment soutenu, non ?
Bill : Oui, je veux dire, leur réponse a été incroyable. Nous sommes submergés par leur amour et la réaction des gens est géniale. Oui, c’est incroyable ! Nous en avons le souffle coupé.
Xavier Brinkman : Il s’est passé pas mal de temps entre le troisième et le dernier album. Quelle est la plus grande différence avec cet album, qui vient juste de sortir, par rapport aux autres ?
Bill : Celui-ci est plus électronique et nous avons pour la première fois produit cet album donc… Tom et moi avons un studio chez nous et nous avons tout fait par nous-mêmes. C’était quelque chose de nouveau et nous avons eu beaucoup de liberté, nous avons eu beaucoup de temps. Nous avons eu le temps d’écrire, le temps de créer de nouveaux sons et… oui, le temps de produire.
Tom : Et du temps pour faire la fête.
Bill : Oui.
Xavier Brinkman : Pour se détendre et pour grandir. Et ça a dû être un vrai changement, et un vrai apaisement, de pouvoir oublier les pressions, n’est-ce pas ?
Bill : Totalement. Je veux dire, nous nous sommes un peu éloigner de tout pour pouvoir avoir de nouvelles inspirations et pour vivre la vie, car quand on veut écrire des chansons, il faut vivre la vie.
Xavier Brinkman : C’est sûr. Et vous étiez jeunes quand tout cela à commencer ?
Bill : Oui, exactement. Nous avons été très longtemps sur les routes, nous avions donc besoin de prendre du recul et de vivre la vie. Nous avons trouver l’inspiration pour de nouvelles choses et… en fait, c’était génial car nous avons notre propre studio et nous pouvions y aller quand nous le voulions. C’était super. L’ensemble du processus a vraiment été super.
Xavier Brinkman : En parlant d’inspiration, Bill, j’ai entendu dire que l’idée derrière le clip « Love Who Loves You Back »… Pour ceux qui ne l’ont pas vu, on y voit Bill au milieu d’une grande orgie, ce qui est génial. Mais j’ai entendu une rumeur comme quoi l’inspiration derrière ce clip venait du film « Parfum ». Est-ce vrai ?
Bill : Oui, c’est vrai. J’ai toujours aimé ce film, je trouve que c’est un très bon film et ceux qui ne l’ont pas encore vu devrait vraiment le regarder. Il est vraiment génial. A la fin, le garçon vaporise du parfum et ensuite, tout le monde commence à s’embrasser et à faire l’amour, et j’ai pensé que ça serait super de reproduire cela avec une chanson car j’ai l’impression que c’est ce que fait la musique, elle unit les gens et… et surtout cette chanson, puisqu’elle parle d’aimer celui qui vous aime, que l’amour n’a pas de sexe, ni de religion.
Xavier Brinkman : Bien entendu. Je dois dire que vous réalisez des clips vraiment dingues. Y a-t-il d’autres petits concepts que vous avez toujours voulu faire et que vous n’avez pas encore fait ?
Bill : Hm… Pas vraiment. Je pense… nous sommes sur le point de tourner le prochain clip. Nous avons un nouveau tournage qui arrive, dans environ deux semaines, car nous allons sortir le second single… hm, mais je suis toujours très spontané avec ce genre de choses. Je veux toujours… je veux travailler avec les meilleurs réalisateurs afin qu’on puisse trouver de bons concepts ensemble.
Tom : … pour contrôler et trouver de bonnes inspirations.
Bill : Oui.
Xavier Brinkman : Le prochain clip, le prochain concept, il faut juste laisser libre cours à l’imagination. C’est vraiment bien. Parlons maintenant des concerts lives, je veux dire, vous créez des concerts de dingue. Avez-vous… Pouvez-vous citer l’attitude rock que font toujours les autres ? Es-tu, Bill, toi qui est le frère de Tom, a-t-il une attitude normale ? Quand vous êtes sur scène, quelle attitude rock’n’roll adoptez-vous toujours ?
Bill : Je pense qu’eux deux (Georg et Tom) ont une attitude rock !
Xavier Brinkman : Allez ! Je veux les voir bouger avec leur attitude rock !
Bill : Complètement ! Il faut qu’il le fasse sur cette boite ! C’est amusant car ils font toujours cela. Vas-y Tom, fait-le !
Tom : Georg porte toujours très haut sa basse… donc Georg est toujours comme ceci.
Georg : Ha-ha-ha, mais bien sûr !
Xavier Brinkman : Je veux savoir comment est l’attitude rock de Tom ! Pouvez-vous m’en dire plus sur ce garçon ?
Bill : Je ne pense pas qu’il en ait vraiment une… Je ne sais pas.
Xavier Brinkman : Vous avez surement une attitude spéciale avec votre micro, non ? Un mouvement qui vous est propre ?
Bill : Oh, moi ?
Xavier Brinkman : Oui, vous !
Bill : Je ne sais pas. Je pense que je suis gauche en danse, c’est ce que les fans disent toujours. Ils disent toujours que j’ai des mouvements de dance bizarre, mais je pense que cela fait partie du jeu.
Xavier Brinkman : Pouvez-vous nous donner un exemple de mouvements de dance ?
Tom : Oh, oui ! S’il te plait !
Bill : Non, non !
Georg : Je veux voir ça !
Bill : Vous devez regarder nos concerts pour les voir !
Xavier Brinkman : Qui pourrait me les montrer ?
Tom : Georg, c’est le danseur du groupe ! Il y a aussi une chose que Bill fait toujours sur le tapis rouge. Il se met en place devant les photographes et fait toujours ce geste (pointer du doigts). Et il lève son… fait-le !
Bill : J’ai toujours… j’ai ce sourcil qui se lève, c’est un tic. C’est quelque chose que je fais toujours quand je suis nerveux.
Xavier Brinkman : Mon sourcil est en général sur une autre planète, dans cette interview aussi.
Bill : Complètement. Du coup, c’est comme ça qu’on peut voir que je suis nerveux car j’ai toujours ça (montre son sourcil droit) qui se lève.
Xavier Brinkman : Parfait. Très bien. Il est temps de se quitter car nous nous trouvons sous un soleil de plomb. Merci beaucoup d’avoir passer du temps avec nous.
Bill : Merci !
Xavier Brinkman : Nous étions sur la tour de Hollywood à Hollywood. Vous regardez Balcony TV, c’était Tokio Hotel ! Mon nom est Xavier Brinkman et on se revoit très bientôt !

Traduction par Prinz16

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s