Tokio Hotel TV 2015 – Episode #22: “Baby Rabbit !”

Bill : Comment dis-tu cela ?! Je ne… Je ne vais pas…
Ca va être bien trop long !
Nous écrivons en allemand…

Tom : Oui, car…
Bill : Regarde, il y a un petit lapin !
Oh mon dieu, il est si mignon !
Tom : Il est si mignon.
Tu penses que je pourrais le caresser ?
Bill : Non. Il ne va pas se laisser caresser…
Tom : Je pense que c’est un bébé.
Bill : Tu penses que c’est un bébé ?
Tom : Oui.
Bill : Il est si petit.
Tom : Un petit bébé lapin.

Tom : Génial ! J’ai celui exposé au soleil ! Super !
Une autre journée au bureau. Nous avons une vie si dure.

Bill : Avant toute chose, nous nous sommes mis d’accord sur l’intrigue, nous nous sommes assis ensemble et avons réfléchi à l’histoire, qui restera une histoire, et celle-ci se concentre sur la semaine de deux garçons, des jumeaux. Le livre entier raconte ce qui se passe durant cette semaine. Certaines choses que nous abordons ont droit à deux points de vue différents, donc c’est… lui (Tom) raconte comment il a vécu toute cette histoire et ce qu’il a ressenti face à ça. Il livre son imagination et après, je raconte la même histoire d’un angle complètement différent. Oui, puis à la fin, quand le chapitre est terminé, nous assemblons nos deux histoires afin que ça fonctionne, que ça ait du sens ensemble. C’est presque comme faire de la musique, c’est un peu… tu entres dans la cabine d’enregistrement et tu chantes la chanson et puis, un autre jour, tu vas faire des modifications et après, tu vas en faire une chanson, mais maintenant, c’est juste autour du résultat des idées et des histoires.

Bill : Comment dis-tu cela ?! Je ne… Je ne vais pas…
Tom, peux-tu dire ça ? Car je ne me souviens pas de tout ça…

Tom : Amigos et amigas… (rires)
Bill : Tom ! Fais-le toi !
Hola, Guadalajara… Comment dis-tu ça ? Gua…
Tom : Guadala… « Guadalahara »…
Bill : « Hara » ?
Tom : C’est « hara » ? Guadala…
Bill : Guadalajara.
Tom : Guadala… « Guadalahara » !

Bill : Je vais le rentrer dans…
Tom : Le traducteur espagnol ou ?
Bill : Non.
N’y avait-il pas un truc pour parler ?
Ordinateur : Guadalajara ! (Bill et Tom rient) Guadalajara !
Bill : « Guadalahara »…
Tom : « Guadalahara », oui.
Bill : Je vais mal le dire…
Tom : « Guadalahara » !
Bill : « Guadalahara » ! (rires)
Hola, Guadala… ! (rires) Tu es bête !
Tom : Pourquoi ça ?
Bill : Arrête de rire ! (rires)

Bill : Salut, mon petit bébé.
(à Pumba) Qu’as-tu fait ? Pumba ? As-tu mâché ma chaussette ?
Je ne sais pas…
Tom : Une putain de bible !
Bill : Oui. Ca sera le plus grand livre au monde ! Je dois me concentrer et…
Tom : Non. Tu n’as qu’à davantage écrire et j’écrierai moins et après, ça sera bon !
Bill : Mais ça va être bien… Ca va être bien trop long ! Ca fera bien plus de cinquante pages ! Il me faut probablement deux autres mois pour tout finir.
Tom : Très bien ! Moi aussi…

Bill : J’ai l’impression que mon cerveau travaille toujours bien plus vite que mes mains, tu sais, qu’il va bien plus vite que je ne couche par écrit ce que j’ai en tête, car c’est…
Tom : Bien sûr.
Bill : Tu vois ? Et après, j’ai l’impression d’oublier des choses et je ne sais pas, c’est difficile !
Erik : Combien de pages prévoyez-vous d’écrire par jour ?
Bill : Hm… Nous avions dit combien ? Dix ?
Tom : Je sais que mon objectif était d’écrire entre dix et quinze pages par jour. Je pense que j’en écris deux par jour. (rit)
Bill : Non.
Tom : Non, mais…
Bill : Chaque chapitre ne doit pas avoir plus de… il devrait y avoir environ cinquante pages, donc… hm… Je pense qu’il y en aura plus, pour être honnête.
Tom : Il peut y en avoir plus, ce n’est pas un problème. Je ne veux juste pas écrire une putain de bible, tu comprends ? Bien sûr, on écrit beaucoup maintenant ! Je veux dire, bien sûr qu’on ne doit pas écrire pile poil cinquante pages par chapitre.
Bill : Oui, je sais, ce n’est pas possible. Non, mais ça devrait être dans les environs.
Tom : Oui. Non mais même si on en écrit septante (soixante-dix), au bout du compte, quand nous vérifierons tout, nous enlèverons beaucoup de conneries.
Bill : Oui.
Nous l’écrivons en allemand, et après, nous le donnerons à quelqu’un pour qu’il le traduise en anglais. Nous avons pensé que c’était plus facile de faire de cette manière car j’ai l’impression qu’un traducteur pourra traduire avec précision notre…
Tom … vocabulaire.
Bill : Vocabulaire et la façon dont nous parlons, dont nous formulons les choses, car c’est plus compliquer. J’ai l’impression que personne ne peut écrire de cette façon. C’est mieux si nous l’écrivons en allemand et que nous ayons un très bon traducteur par après, qui traduira tout en anglais
Tom : Ou nous pouvons tout simplement le sortir en allemand et puis merde !
Bill : Es-tu fou ?!
J’ai l’impression que nous avons besoin d’aide ! (Tom rit)
Tom : Moi aussi ! Aidez-moi !

Traduction par Prinz16

Embedded image permalink

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s